La Réflexothérapie Palmaire

main

La réflexothérapie palmaire trouve autant ses origines dans le courant oriental (« Egypte : hiéroglyphe trouvée dans la tombe de médecins à Saqqara 2300

av JC[1] ; Corée : en 1971 le Pr Tae-Woo Yoo, acupuncteur coréen découvre les effets de la stimulation de certains points réflexes sur les doigts ; Vietnam : P

r Bui Quoc Chau acupuncteur créé une cartographie complète du corps et de ses organes sur les mains en 1980 »[2]) que dans le courant occidental (« Les plus anciens écrits sur la théorie des zones réflexes remontent à la fin des années 1580. En 1916 aux USA le Docteur Fitzgerald a mis en place la théorie des zones longitudinales [3]. Travaux repris en 1925 par ses collègues Dr Joe Shelby Riley et la physiothérapeute Eunice Ingham. En France, les grandes lois de la stimulation réflexe sont expliquées et contrôlées cliniquement par des travaux en neurophysiologie dont les plus brillants sont ceux du Dr J. Bossy » [4].

« La stimulation réflexe palmaire est bien adaptée aux personnes âgées ainsi qu’aux enfants car la prise de la main reste toujours une façon symbolique de prendre en charge une personne » [5]. C’est un symbole fort (le toucher, la communication, la gestuelle, la préhension, l’humanité, l’écriture, l’art, la psychologie…). Elle apporte un effet de bien être immédiat tout en permettant une régulation de l’ensemble des fonctions du corps.

 

[1] Montre les travaux de deux praticiens l’un stimulant les pieds et l’autre stimulant la main
[2] Extrait de cours stimulation réflexe palmaire Sonia FISCHMANN
[3] Chaque pression exercée dans une zone a un effet sur toute la partie du corps se trouvant dans cette zone longitudinale
[4] Extrait de cours stimulation réflexe palmaire Sonia FISCHMANN
[5] Extrait de cours stimulation réflexe palmaire Sonia FISCHMANN